Casser un mur non-porteur :
quelles précautions prendre ?

Publié le : 22/07/2021 - Modifié le : 22/07/2021

Vous rêvez de grandes superficies et de grands volumes dans votre appartement ? Vous envisagez de casser un mur non porteur pour fusionner plusieurs pièces dans un grand espace de vie ? Avec du matériel, un peu d’expérience, de l’énergie et les bonnes précautions, abattre une cloison devient possible même si ces travaux ne doivent pas être pris à la légère. Pour aménager des combles ou simplement ouvrir des espaces, Leroy Merlin Studio vous donne quelques précautions à prendre afin de casser un mur non porteur dans les règles de l’art.

Casser un mur non porteur : quelles précautions prendre ?

Identifier le mur non porteur

Sans aucun doute, la précaution la plus importante est d’identifier la nature du mur et de vérifier que le mur est non porteur. Vous ne devez pas casser un mur porteur par vos propres moyens sans faire intervenir un certain nombre de spécialistes. Les murs porteurs sont des murs extérieurs et des murs intérieurs liés à la structure.

Les murs non porteurs servent à diviser l’espace et créer des pièces et ne sont pas liés à la structure de l’appartement et de l’immeuble. Le recours à un professionnel est nécessaire afin d’éviter de mettre en péril l’appartement et le reste de l’immeuble.

Savoir de quoi se compose le mur à abattre 

Rien ne ressemble plus à un mur qu’un autre mur. Cependant, avant de pouvoir effectuer la dépose de la cloison, il convient de savoir la composition du mur et les éléments qu’elle peut contenir. La plupart du temps, le mur non porteur se compose de plaques de plâtre, de carreaux de plâtre, de béton cellulaire ou encore de briques. Selon la nature, la méthode d’abattage ne sera pas la même.

De même, les cloisons accueillent souvent des fils électriques, des éléments de plomberie ou encore des tuyaux de gaz. Abattre la cloison sans prendre garde à ce qu’elle contient met en danger les personnes mais aussi les appartements eux-mêmes. 

Préparer les travaux

Avant de faire tomber un mur non porteur, veillez à protéger le reste de l’appartement ou des combles. En effet, les bâches de protection, les couvertures et les pare-vapeurs limitent la propagation d’une grande quantité de poussières et de gravats dans le reste de la pièce et de l’appartement mais aussi leurs dégâts qu’ils occasionnent.

Retirer le mur non-porteur et réparer 

Avec une bonne préparation et le matériel adapté, il sera relativement facile de retirer la cloison, dans les combles ou pas, avec le moins de dommages possible. Évidemment, évitez d’aller trop vite et de frapper très fort avec une masse afin de limiter les dégâts sur le sol, le plafond ou les murs attenants. Enfin, il sera nécessaire de réparer les dommages avec un travail de rebouchage ou de lissage puis un coup de peinture.

Faites confiance aux experts en rénovation
d’appartement et de maison à Paris de Leroy Merlin Studio